Sylvie Escaravage

Sylvie Escaravage

Peinture acrylique

title-line

À propos:

Nom: Sylvie Escaravage
Lieu: France
De son enfance en Guyane elle a gardé les couleurs vives, le vert de l’Amazonie et le rouge de la latérite.

Inspirations:

  • Les peintres du Blaue Reiter en particulier Franz Marc, la magie colorée de Gauguin, et plus proches de nous Ken Paine, Alex Powers, Bill Buchman entre autres
  • Adrew Wieth

Contact:

 sylviesk.2@gmail.com

Réseaux sociaux:

BIOGRAPHIE:

« Une nouvelle vie !
L’oubli de la matière, de la magie de la toile blanche comme moteur de création, une nouvelle rencontre artistique et un nouveau défi : l’abstraction.
De son enfance en Guyane elle a gardé les couleurs vives, le vert de l’Amazonie et le rouge de la latérite. Avec une mère peintre et un cousin sculpteur tout la prédestinait à devenir peintre professionnelle pourtant ce ne fut pas le cas, c’est dans le monde de l’entreprise qu’elle fera carrière. La création pourtant a toujours été là et l’envie de s’y confronter au quotidien est devenue tellement criante qu’elle abandonne son emploi de Chargée d’Etudes marketing pour se consacrer à son art. Des années charnières riches de rencontres d’artistes et d’ateliers. Les Beaux-Arts d’Avignon, Ardeco… C’est à cette époque qu’elle apprend, expérimente, mais reste essentiellement figurative. La rencontre avec les Pastellistes de France lui fera vivre sa nouvelle passion pour le pastel avec le portrait et la peinture animalière.
Mais la vie est pleine d’imprévus et en 2010, Marianne Bozom-Cholet, peintre abstrait, aujourd’hui disparue, lui demande de participer à une exposition avec son association « Femmes abstraites ». Découverte totale et transition difficile entre la volonté d’un académisme enseigné et la perception d’une éventuelle liberté artistique.
C’est l’acrylique qui aura le dernier mot :
« Avec l’acrylique j’ai découvert un autre monde. Mon travail généralement très en matière m’emmène vers des horizons que je ne soupçonne pas. Je voyage au cœur de mon inconscient et de mon imaginaire. Creux, bosses, tâches, évocatrices de mes états d’âme, je me laisse surprendre. Ce monde imaginaire que j’ai en moi ne cesse de m’étonner. La toile blanche immaculée est la voie royale à…je ne sais jamais d’avance…j’attends de voir…et petit à peu se dessinent les formes, les couleurs… expressions de mes ressentis du moment. J’utilise toutes sortes de matériaux, javel, café, sable, peinture de ferronnerie, peigne, doigts, peu importe seule l’expression compte. Grande voyageuse, le sort de ma planète et de ses habitants me préoccupe beaucoup et je l’exprime parfois au travers de tableaux plus sombres. Tous les voyages que j’ai faits m’ont imprégnée de leurs senteurs. Il y a toujours de mon âme dans mes toiles. Je recherche l’émotion et si je peux être dans le partage alors je me sens heureuse »
Tout au long de ce parcours artistique les influences ont été nombreuses. Les peintres du Blaue Reiter en particulier Franz Marc, la magie colorée de Gauguin, et plus proches de nous Ken Paine, Alex Powers, Bill Buchman entre autres.
« Je rajouterai à cette liste non exhaustive Adrew Wieth qui m’a fait porter un autre regard sur cette Amérique que j’aime tant. Ses peintures sur ce qu’il nomme les « CROP PEOPLE » et leurs douleurs cachées ont vraiment été inspirantes même si cela ne se voit pas dans mon travail. »
Peintre de l’émotion, c’est à travers le chemin de l’inconscient que cette artiste nous invite à la découvrir. »

error: Content is protected !!